MÉDITATION DU 6 JUILLET 2023

6 JUILLET 2023

 

Lecture : Genèse
12.1-3

 

C’est à Ur, ville
chaldéenne, que Dieu appela Abram [Néhémie 9.7 ; Actes 7.2-3]. Cet appel représentait
beaucoup plus qu’un déménagement, qu’un déplacement géographique. Il consistait
à un renoncement complet de la vie passée, un rejet de l’identité païenne dont Abraham
avait hérité [Josué 24.2].

 

La foi d’Abraham s’est
exprimée dans le fait qu’il quitta, avec sa famille, ses acquis et ses racines
pour se rendre dans un pays qu’il ne connaissait pas [Hébreux 11.8]. La foi à
salut comporte toujours l’abandon de sa vie passée pour s’approprier ce que
nous ne voyons pas encore [Hébreux 11.1].

 

Frères et sœurs,
nous ne pouvons vivre à Ur en Chaldée et dans la terre promise en même temps. C’est
soit l’un, soit l’autre. Le texte nous conduit sur la réflexion à savoir si
vous avons réellement abandonné les choses du monde païen pour suivre Jésus-Christ.

 

Le Seigneur promet
à Abram de rendre son nom grand et de voir toutes les familles de la terre être
bénies en lui. Ces deux promesses nous ramènent au projet de la tour de Babel
où les hommes voulaient se faire un nom et ne pas se disséminer sur la face de
la terre. Dieu avait mis un frein à leur plan arrogant et anti-création. C’est
par voie d’alliance, à travers Abram et sa descendance, que le Seigneur
accomplira son plan.

 

Le Seigneur promet
également de bénir ceux qui béniront Abram et de maudire ceux qui le maudiront.
Mais comment pouvons-nous bénir Abram ? C’est en ayant la foi d’Abraham [Jean
8.39 ; Galates 3.6-9]. Cette foi était dans le messie à venir. Par conséquent,
bénir Abraham implique d’entrer par la foi dans l’alliance et d’en recevoir
toutes les promesses.

 

La malédiction est
pour tous ceux qui rejettent le messie, qu’ils soient Juifs ou non Juifs. Ce
point est sensible parmi les chrétiens. Il y a la pensée que la nation juive
bénéficie d’une amnistie permanente, alors même qu’elle rejette le messie. Ceux
qui maudissent le messie sont maudits à leur tour, même les Juifs [Jean 8.44]. Le
Seigneur sauve des Juifs et des non Juifs, encore de nos jours. Mais la nation
a rejeté le messie et Paul affirme que la colère de Dieu a fini par les
atteindre [1 Thessaloniciens 2.16].

 

Mais attention,
cette même colère tombe sur tout homme, juif ou non juif, qui rejette le
messie. Et pour ceux qui ont la foi d’Abram, qui ont abandonné leur vie passée
pour marcher avec Dieu, cette colère est tombée sur Jésus-Christ.

 

Père éternel,
donne-nous de tout abandonner pour toi, de vivre pour toi, de t’être consacrés.
Fais-nous réaliser de plus en plus que les bénédictions de l’alliance valent
infiniment plus que les choses de ce monde. Et merci encore pour Jésus-Christ qui
a subi ta juste colère à la place de ton peuple. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également