MÉDITATION DU 8 NOVEMBRE 2021

MÉDITATION DU 8 NOVEMBRE 2021 

 

Lecture : Deutéronome 10.6-9 

 

Ces versets présentent la mort d’Aaron [voir aussi Nombres 20.23-29]. Tout comme Moïse, Aaron n’a pu entrer en terre promise en raison d’un péché que les deux frères ont commis [Nombres 20.12]. Son fils lui succéda comme souverain sacrificateur. 

 

L’Éternel avait assigné la tribu de Lévi comme lignée sacerdotale, c’est-à-dire pour assumer la prêtrise. Le but était d’agir comme représentants du peuple devant l’Éternel. Les Israélites ne pouvaient rendre un culte à Dieu qu’en passant par le sacerdoce lévitique. 

 

Alors que l’Éternel avait affirmé vouloir détruire le peuple en raison de son péché [Deutéronome 9.13-14, 19], suite à l’intercession de Moïse, le Seigneur fit grâce. Et le Seigneur se laissa approcher encore par ce même peuple [Deutéronome 10.8]. Le Seigneur a fait ce qu’il faut pour que nous puissions nous approcher de lui. 

 

Les Lévites étaient une tribu à part. Le Seigneur avait donné à Josué la consigne de partager le territoire du pays conquis selon chaque tribu, excepté pour les Lévites. Ceux-ci se sont vu octroyer des villes sur chaque territoire des autres tribus.  

 

Mais surtout, ses fonctions étaient 1. de présenter à Dieu les animaux sacrifiés, 2. de rendre la volonté de Dieu par l’ourim et le toummim [Exode 28.30], et 3. d’enseigner le peuple dans la loi de Dieu [Deutéronome 33.10]. 

 

Le sacerdoce lévitique n’était qu’une ombre annonçant le sacerdoce parfait de Jésus-Christ. Sous cette alliance, le peuple ne pouvait pas se présenter directement devant Dieu. Tout devait passer par les sacrificateurs. De plus, le lieu très saint, demeure de l’Éternel, était inaccessible [Hébreux 9.8]. 

 

Cet ombre trouve tout son accomplissement en Jésus-Christ, notre Souverain Sacrificateur [Hébreux 9.11]. C’est par lui que nous avons accès au Père [Éphésiens 2.18]. Et surtout, il ne présente pas des sacrifices d’animaux. Il est le sacrifice. Il s’est offert lui-même une fois pour toutes pour nous obtenir un salut éternel. 

 

Père éternel, merci de l’œuvre de Jésus-Christ qui fait que des pécheurs comme moi puissent s’approcher de toi. Merci pour le pardon et la réconciliation. Amen ! 

 

 

Daniel Durand

pasteur de l’Église réformée baptiste de Drummondville


A lire également