MÉDITATION DU 14 AVRIL 2024

14 AVRIL 2024

 

Lecture : Psaume 97.

 

Depuis toujours,
l’homme voit la création, mais aussi constate que cette création révèle un Dieu
créateur [Romains 1.19-23]. Mais l’homme païen déforme l’information que la
création lui envoie sur Dieu pour nourrir son idolâtrie [Romains 1.24-31]. En
rejetant le Dieu créateur, l’homme se soustrait à la loi morale de ce même
Dieu.

 

Mais en vérité, les
hommes de partout devraient louer le Seigneur avec allégresse [v. 1] parce que
Dieu règne sur toute la création.

 

Au sujet des versets 2
à 4, écoutons Derek Kidner : « Ténèbres et nuée témoignent de sa
sainteté inaccessible, cachée à l'homme présomptueux [ce qui cependant ne doit
rien au caprice, 2 b], tandis que le feu et les éclairs révèlent une sainteté
dévorante et irrésistible [Héb. 12:29]. »

 

Ajoutons la fonte des
montagnes [v. 5] au spectacle et nous avons une illustration du caractère
redoutable de Dieu. Et pour cause. Les cieux annoncent sa justice [v. 6] et
tous les peuples voient la gloire de Dieu [v. 6, cf. Psaume 19.2]. Mais les
hommes continuent leurs abominations idolâtres [v. 7].

 

Un jour, le Seigneur
reviendra, et ce ne sera pas quelques éléments de la création qui seront
bouleversés mais toute la création [2 Pierre 3.10].

 

Le peuple de Dieu se
réjouit des jugements de Dieu [v. 8]. Comment se réjouir de ses jugements qui
comportent la condamnation des réprouvés ? Parce que la justice de Dieu
sera établie. Parce que le déshonneur de Dieu sera vengé [v. 9]. Parce que la pratique
du péché aura cessé.

 

Pour les enfants de
Dieu, nous devons comprendre qu’aimer Dieu se traduit par aimer ses
commandements, sa loi [Jean 14.15 ; 1 Jean 5.3]. Le chrétien doit avoir le
péché en abomination [Deutéronome 7.26] tout comme Dieu l’a en abomination
[Lévitique 20.23].

 

Dans notre combat
comme croyant, nous avons l’assurance que le Seigneur, en Bon Berger, garde
chacun de ses enfants [v.10].

 

Dans notre combat
comme croyant, le Seigneur nous guide par sa lumière [v. 11]. Rappelons-nous
que la Parole de Dieu est la lampe à nos pieds, la lumière sur notre sentier
[Psaume 119.105].

 

Dans notre combat
comme croyant, le Seigneur rafraîchit notre âme par sa joie [v. 11]. Non
seulement la joie de lui appartenir, mais aussi la joie de tout ce qui
constitue notre salut. Nous avons la joie de vivre la vie chrétienne en Église.
Nous avons la joie de servir le Seigneur. Nous avons la joie d’avoir une
espérance vivante.

 

Nous avons tout pour
nous réjouir [v. 12] et pour célébrer le saint nom de notre Dieu.

 

Seigneur Dieu,
donne-nous de t’aimer en actions et en vérité [1 Jean 3.18]. Que ta loi soit
sur nos lèvres et nos cœurs. Purifie-nous de telle sorte que nous ayons le mal
en horreur et que nous recherchions la sainteté.

 



 

 

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également