MÉDITATION DU 4 AVRIL 2024

4 AVRIL 2024

 

Lecture : Genèse
43.15-23

 

À chaque étape,
Joseph constate que son plan se déroule tel que prévu. Les frères réagissent
exactement comme il l’avait voulu. Maintenant, Benjamin arrive en Égypte
accompagné de ses frères.

 

Nous avons vu dans
les méditations précédentes que Joseph n’a jamais cherché à se venger malgré la
gravité du péché de ses frères. Ceci dit, l’évangile demande davantage que de
s’abstenir de se venger. L’évangile demande aussi d’aimer nos ennemis, de les
bénir, c'est-à-dire de leur faire du bien [Matthieu 5.44].

 

C’est ainsi que
Joseph a agi envers ses frères. Même s’il a paru dur à leur égard, ce n’était
qu’une mise en scène afin de les bénir. Joseph a mis des charbons ardents sur
leurs têtes [Romains 12.20].

 

Si des gens se
comportent mal vis-à-vis nous, ne nous contentons pas de simplement nous
abstenir de nous venger. Aimons-les, rendons-leur service, soyons bons envers
eux.

 

À mesure que la
conscience pesait sur les frères, l’émotion montait dans le cœur de Joseph.
Imaginez lorsqu’il vit son petit frère Benjamin, le seul frère utérin qu’il
avait.

 

Ces frères, qui
craignaient la réprimande du gouverneur Joseph, ont plutôt été invités à manger
à sa table. Ça dut être une grande surprise car c’était contraire aux habitudes
des hauts dignitaires. Et ce qui a dû ajouter à leur apaisement, c’est la libération
de Siméon qui fut aussi invité au repas.

 

Afin d’éviter
toute condamnation, les frères prirent les devants et ouvrirent leurs sacs
d’argent devant l’intendant de Joseph. Leur peur était palpable. La tension
devait être à son comble.

 

Quant à
l’intendant de Joseph, tout porte à croire qu’il était au courant des
intentions de Joseph de ne pas inculper les frères. Il n’aurait pas pu libérer
Siméon sans en avoir préalablement reçu l’ordre de Joseph. L’intendant rassure
les frères de Joseph, ce qui appuie l’idée qu’il connaissait le plan.

 

Quel était le but
de les inviter à manger ? J’ai l’impression que Joseph a voulu baisser la
pression chez ses frères qu’il savait désemparés. Le fait de libérer Siméon et
de les convier à dîner dans sa résidence était un grand signe que Joseph était
bienveillant à leur égard.

 

Ses frères ne sont
pas encore repentants, ce que nous avions vu en Genèse 42.36 où les frères
maintiennent leur père dans le mensonge voulant que Joseph soit mort.

 

Joseph fait du
bien à ses frères qui l’ont livré alors qu’ils ne sont pas encore repentants.
Frères et sœurs, il se peut que l’un d’entre nous ait quelque chose à reprocher
à son frère, sa sœur, qui n’exprime pas encore de repentance.

 

Nous devons faire
comme Joseph et tout faire pour amener la personne à se repentir. Et l’un des
ingrédients est de lui faire du bien, c'est-à-dire ne pas le traiter selon sa
faute.

 

Seigneur Dieu,
merci de ne pas nous traiter selon nos fautes [Psaume 103.10]. Merci pour tes
compassions qui se renouvellent à chaque jour. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

 

Faire un
don :

https://www.zeffy.com/fr-CA/donation-form/bb6e6258-b870-4909-8af2-0d1f914cca2f



 

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également