MÉDITATION DU 3 MAI 2023

3 MAI 2023

 

Lecture : Genèse
2.24-25

 

Le verset 24 est
devenu la base du mariage dans les Écritures, le texte de référence [Matthieu
19.5-6 ; Éphésiens 5.31].

 

QUITTER. Le mariage est une étape de vie très importante pour les mariés, mais
aussi pour leurs parents. Les mariés quittent leurs parents. Au-delà d’un
changement d’adresse postale, c’est la relation qui est changée radicalement.

 

Les nouveaux
mariés doivent éviter de faire intervenir leurs parents dans leur vie
conjugale. Ils peuvent demander des conseils, mais sans tolérer l’ingérence. Et
les parents doivent laisser leur enfant dans leur nouvelle vie de marié. Ils
doivent prier pour le mariage, l’unité et la consécration du nouveau couple,
mais sans tomber dans l’ingérence.

 

S’ATTACHER. Les nouveaux mariés doivent s’attacher l’un à l’autre. Le verbe
annonce des temps difficiles, des vents contraires. Nous pourrions traduire par
« tenir ferme ». Mais aussi, le verbe exhorte à y mettre tout son être,
à s’y investir corps et âme. Nous vivons à une époque où les émotions sont
reines. Cette pensée est entrée dans l’Église évangélique. Ceci amène nombre de
chrétiens à quitter leur mari, leur épouse, parce que les sentiments n’y sont
plus.

 

Les vents
contraires ne viennent pas toujours de l’extérieur. C’est souvent nous qui les
amenons par des faux raisonnements et des désirs charnels. S’attacher ne se
résume pas à demeurer dans la même maison, ce qui se réduirait le couple à une
simple cohabitation. S’attacher implique de maintenir tous les engagements du
mariage, l’amour, le soutien, la persévérance dans les rôles distincts, etc.

 

Si votre mariage ne
rencontre plus ces engagements, le problème est votre péché. La solution n’est
pas de laisser le mariage se détériorer mais de vous repentir devant Dieu et
votre mari, ou votre épouse, et de revenir à vos engagements pris lors de cette
fameuse célébration de votre mariage.

 

UNE CHAIR. La consigne de faire une seule chair trouve son apogée dans la
relation sexuelle. Ce point est tel qu’un mariage non consommé peut être annulé
sans que ce soit considéré comme un divorce.

 

Ceci dit, une
seule chair signifie davantage que l’acte sexuel. Le mariage est l’union d’un
homme et d’une femme pour la vie. Cette union implique de bâtir le projet d’une
famille [Genèse 1.28 ; 1 Timothée 5.14].

 

Le mariage selon
Dieu est impossible à l’homme. Comment deux être pécheurs, égoïstes, peuvent s’aimer
comme Dieu nous aime, peuvent se donner l’un à l’autre, ce qui va à l’encontre
de l’égoïsme ? Seule la grâce de Dieu, maintenue par les moyens de grâce que
sont la prière, la vie d’Église et l’exposition à la Parole de Dieu, peut nous
permettre d’avoir un mariage solide selon Dieu.

 

Frères et sœurs. Pour
ceux qui ne sont pas encore mariés, considérez le sérieux de l’institution.
Elle est tellement belle, mais elle ne sera belle que dans la mesure où elle
sera vécue telle qu’instituée par Dieu.

 

Pour ceux qui sont
mariés, il est bon de s’examiner afin de voir si l’on maintient nos engagements
premiers, notre amour qui nous a fait marcher jusqu’à l’autel.

 

Rappelons-nous que
le mariage entre un homme et une femme est l’emblème de la relation alliancielle
entre Dieu et son peuple [Malachie 2.14 ; Éphésiens 5.21-33].

 

Père éternel, nous
te prions de bénir les couples de notre Église. Que nos mariages soient à l’image
de la relation intime que tu entretiens avec ton Église. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également