MÉDITATION DU 24 JANVIER 2023

24 JANVIER 2023

 

Lecture : Juges
15.9-13

 

Samson se rend en
Juda, c'est-à-dire la région sud du pays d’Israël. Il réussit ainsi à attirer
les Philistins qui, jusque-là, étaient sur leur territoire. Les Philistins se
positionnent pour combattre Juda.

 

Samson avait été
trahi par une femme philistine [Juges 14.15-17]. Mais là, ce sont ses
compatriotes qui le trahissent [Juges 15.12]. Avec la force physique que Samson
avait, il aurait pu mettre à mort tous les Juifs qui voulaient le livrer aux
Philistins. Au contraire, Samson a une attitude irrépréhensible. Aucune
amertume, aucun désir de vengeance, aucun apitoiement. Son focus était sur la
mission. Il ressort ici que le problème le plus profond des Israélites n’était
pas les Philistins mais les Israélites eux-mêmes. Le péché de l’individu est
toujours son problème le plus profond. D’ailleurs, la domination des Philistins
était un jugement de Dieu contre son peuple qui s’en était détourné [Juges 13.1].

 

La bonne réaction
de Samson n’efface pas la gravité du geste des Israélites. Livrer Samson aux
ennemis était très grave et constituait un rejet de Dieu parce que c’est Dieu
qui avait envoyé Samson pour délivrer son peuple de l’oppression philistine [Juges
13.5].

 

La réaction des
Israélites nous montre que le cœur de l’homme, en raison de son péché, préfère son
confort personnel. Si les Israélites ont livré Samson, c’était pour apaiser les
Philistins [Juges 15.11-12]. Les Israélites n’étaient pas dérangés de voir les
Philistins dominer sur eux [Juges 13.1 ; 14.4].

 

L’homme pécheur n’est
pas troublé d’être dominé par des opposants à Dieu. Il préfère les ténèbres à
la lumière.

 

Quant à Samson, il
annonce à sa manière le ministère de Jésus-Christ.

 

·       Samson a répondu à la trahison en se
livrant lui-même à l’ennemi. Jésus a été rejeté par son peuple, et il est allé
lui-même vers le sacrifice de sa personne [Matthieu 20.18].

 

·       Samson n’a pas enguirlandé ses
compatriotes. Jésus n’a pas ouvert la bouche lorsqu’il a été jugé injustement
par les autorités juives [Matthieu 26.63 ; 27.12].

 

Ceci nous montre
que si nous sommes trahis, même par des frères et sœurs, notre réaction doit être
vertueuse. La vengeance personnelle ne fera jamais l’œuvre de Dieu.

 

Samson, en dépit
de cette trahison, a cherché l’intérêt du peuple de Dieu. Nous aussi devons
toujours réagir ainsi.

 

Père éternel, nous
te louons pour Jésus-Christ qui, face à notre opposition à toi, est allé à la
croix pour sauver son peuple, pour nous sauver. Donne-nous de nous sacrifier
pour tes enfants, même pour ceux qui nous ont fait du mal. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également