MÉDITATION DU 29 AOÛT 2022

29 AOÛT 2022

 

Lecture : 2 Pierre
2.4

 

Pierre fait
allusion au péché de certains anges. Les avis divergent à savoir si l’événement
en question est la chute de ceux qui ont suivi Satan avant la chute de l’homme
où s’il s’agit plutôt du récit de Genèse 6.1-4. Ceci n’affecte pas la
compréhension du verset.

 

Pour les Juifs,
les anges étaient les créatures les plus élevées. Dieu ne les a pas épargnés.
Le Seigneur ne leur a jamais donné un sauveur [Hébreux 2.16]. Il n’y a aucun
rachat possible pour eux.

 

Le
« mais » contrastant démontre avec force la destinée opposée à celle
des chrétiens [cf. 2 Pierre 1.11]. Ces anges sont abandonnés, livrés dans les
abîmes des ténèbres. Ainsi, quand on rejette le Dieu de lumière, il ne reste
que les ténèbres. Quand on rejette le Dieu de la vie, il ne reste que la mort.
Quand on rejette le Dieu de vérité, il ne reste que le mensonge.

 

Tout comme les
humains, les anges ont un caractère moral, c’est-à-dire un sens du bien et du
mal. Ils sont responsables de leurs actes. C’est pourquoi, ceux qui ont choisi
la voie du mal méritent pleinement la punition qui leur est infligée.

 

Ces abîmes sont un
lieu où les condamnés attendent le jugement dernier. Ce lieu est de ténèbres et
ceux qui y entrent n’en sortent jamais. Le mot grec utilisé, tartaros, était, dans la mythologie
grecque classique, un abîme sous la terre réservé au châtiment des dieux et des
êtres humains rebelles. La version grecque de l’Ancien Testament utilisait ce
mot [Job 41.31 et Proverbes 30.16]. Le mot est grec mais le sens est juif.

 

Le jugement qui
vient ne consistera pas seulement en souffrances physiques puisque les démons
n’ont pas de corps. À moins que le feu de l’enfer soit particulier et fasse
souffrir même les créatures qui ne sont qu’esprits. Les souffrances seront aussi
d’ordre immatériel. Les Écritures les décrivent comme des tourments et des
remords accompagnés de grincements de dents.

 

Cette condamnation
sera éternelle. Nous rejetons la doctrine de l’annihilisme, c’est-à-dire l’idée
que les êtres qui seront en enfer seront éventuellement annihilées afin qu’ils
ne souffrent pas éternellement.

 

Ceci fait
ressortir deux attributs de Dieu.

 

SOUVERAINETÉ. Dieu est totalement souverain sur toutes les créatures,
y compris celles qui lui sont rebelles. Aucune ne lui résiste. C’est lui qui
gardera chacune d’elles dans les tourments.        

 

JUSTICE. Les jugements de Dieu sont justes, même ceux qui nous semblent
excessifs. La sainteté de Dieu nous dépasse de telle façon que nous ne sommes
pas en mesure de juger de ces choses.

 

Frères et sœurs,
prenons au sérieux la sainteté de Dieu dans nos vies. Jésus est mort pour nous
racheter et son Esprit nous sanctifie.

 

Bon Père céleste,
nous te louons pour toutes tes œuvres. Tes jugements t’honorent. Merci pour
Jésus-Christ qui nous fait échapper à la condamnation éternelle. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également