MÉDITATION DU 11 AOÛT 2022

11 AOÛT 2022

 

Lecture : 1 Pierre
5.5-7

 

Quelques
interprétations ont été avancées pour identifier les jeunes hommes en question.
Il nous paraît évident que ces hommes sont jeunes par rapport aux anciens du v.
1. Si notre lecture est bonne, les jeunes seraient tous les membres de l’Église
qui ne sont pas anciens. Pierre désignerait ainsi les “non anciens” comme les
jeunes.

 

La soumission
exigée confirme l’autorité des anciens. Il est difficile pour nous, pécheurs,
d’apprécier la notion d’autorité. Le péché consiste justement à rejeter
l’autorité établie par Dieu. Mais comme elle vient de Dieu, nous devons croire
qu’elle est bonne pour nous.

 

Dans une
méditation antérieure, nous avions étudié Éphésiens 5.21 pour constater que la
soumission mutuelle n’est jamais enseignée dans les Écritures. En effet, le
pronom traduit par « les uns aux autres » n’implique pas
nécessairement une réciprocité [comme en 1 Corinthiens 11.33 et Apocalypse
6.4]. Chacun doit être soumis aux autorités sous lesquelles il se trouve.

 

Pierre lance un
appel à l’humilité. La résistance vient évidemment de notre orgueil. C’est
facile dire que nous sommes humbles, mais c’est lorsque les circonstances
demandent l’humilité que l’on éprouve notre cœur.

 

Dieu résiste aux orgueilleux.
La grâce de Dieu circule à ras de terre. Si l’on en veut, nous devons nous
abaisser. Dieu résiste aux orgueilleux, et l’orgueil est une résistance de
notre part envers ce que Dieu dit.

 

L’humilité qui est
requise vient du fait que nous sommes des créatures. Même si nous n’étions pas
pécheurs, du simple fait que nous avons été créés et que nous ne sommes que
poussière, requiert notre humilité. Quand Jésus s’est fait homme, il s’est
humilié [Philippiens 2.6-8] bien qu’il n’ait pas péché. Je précise que Jésus n’était
pas une créature, et pour citer Pierre Grelot, le théologien français, le Fils
a fait irruption dans la création en s’incarnant.

 

L’humilité se
traduit par un abandon total au Seigneur, d’où l’invitation à se décharger sur
lui de tous nos soucis car il prend soin de nous. C’est une prétention que de
penser que nous pouvons bien diriger nos vies par nous-mêmes, et que nous
pouvons nous sortir des soucis de la vie par nous-mêmes.

 

Bien que les
chrétiens traînent encore le péché d’orgueil, le Seigneur, dans son œuvre de
sanctification, veille à nous corriger [Hébreux 12.6-11]. Il nous humilie [Psaume
119.67, 71 ; 1 Corinthiens 11.32], et un jour, il nous élèvera dans sa
gloire.

 

Quelle promesse
les enfants de Dieu ont. Dieu nous élèvera en temps voulu. Notre responsabilité
est de nous humilier, de nous abaisser, et laissons au Seigneur le soin de nous
élever lorsqu’il le jugera opportun.

 

Père céleste,
montre-nous notre petitesse, brise notre orgueil, et rends-nous humble comme Jésus-Christ.
Et merci pour cette promesse de nous élever en temps opportun. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également