MÉDITATION DU 21 MAI 2022

MÉDITATION
DU 21 MAI 2022

 

Lecture :
Éphésiens 5.3-4

 

Dans ces versets,
Paul mentionne des péchés génériques qui englobent tous les péchés sexuels. Toute
impureté signifie tout péché, sous toutes ses formes, les petits péchés comme
les grands péchés, les péchés privés comme publics, les péchés personnels comme
ceux envers d’autres. Il semble que le péché de l’être humain s’exprime de
manière plus concrète par une sexualité débridée.

 

Le péché est
toujours une perversion. Or, la perversion est le fait de prendre ce qui est
bon et donné par Dieu, et d’en détourner l’usage et le but. La sexualité voulue
de Dieu est exclusivement réservée au couple marié, c'est-à-dire un homme et
une femme unis pour la vie. La sexualité est une bénédiction dans ce cadre
précis. Par contre, lorsqu’elle est pratiquée en dehors de l’institution du
mariage, elle est perversion.

 

Les péchés sexuels
ne datent pas d’hier. La Bible dresse une longue liste de ceux qui ont commis
de graves péchés sexuels dont Lémek, Cham, les habitants de Sodome et Gomorrhe,
et David. Les nations païennes pratiquaient également la débauche au point où
il y avait des prostituées « sacrées », c'est-à-dire vouées aux
divinités païennes. La pédérastie faisait partie des mœurs chez les Romains.

 

Notre société a
complètement banalisé la sexualité. On en a fait un jouet pour pratiquement
tous les âges. Les pratiques n’ont plus aucun cadre. Le tout est à la vue du
plus grand nombre. Sous le couvert des arts, il n’y a pratiquement plus de censure.
Ces pratiques minent la santé des individus, des couples et, par conséquent,
des familles.    

 

Paul fait le lien
entre les péchés sexuels et la cupidité [voir aussi Colossiens 3.5]. Il semble
donc que la cupidité soit appliquée au désir de posséder des partenaires
sexuels hors mariage.

 

Paul revient avec
l’importance d’utiliser notre bouche pour ce qui édifie. Il demande que ces
péchés ne soient même pas mentionnés. Autrement dit, non seulement on ne s’y
adonne pas, mais on n’en parle même pas. Que ce soit les blagues sexuelles, les
discussions qui visent à étaler ses expériences, les remarques déplacées portant
sur le corps, ce sont des exemples de ce que Paul interdit.

 

Au lieu de parler
de débauche, Paul demande de plutôt exprimer des actions de grâce, c'est-à-dire
les paroles de reconnaissance. Nous, chrétiens, avons tellement reçu et
continuons de recevoir du Seigneur que les actions de grâce ne manquent pas. Le
fait d’être sauvés de nos péchés, le fait que Dieu soit notre tendre Père, le
fait que Dieu nous donne une famille spirituelle qu’est l’Église, le fait que
Dieu nous donne de comprendre les Écritures par son Esprit, et le fait que nous
avons une glorieuse espérance, voilà autant de sujets pour lesquels nos cœurs devraient
constamment exploser de gratitude envers celui qui nous a tout donné en son
Fils bien-aimé.

 

Père éternel. Pardonne
nos pensées ingrates, pardonne nos paroles déplacées, et remplis nos cœurs de
reconnaissance pour tout ce que tu fais en notre faveur. Amen !

 

Daniel Durand, pasteur de l’Église réformée baptiste de
Drummondville

 

Chaîne YouTube :

https://www.youtube.com/channel/UCrO25AbIgFO-RFzdpicwQGA

 

Site internet :

https://erbdrville.com/

 

Page Facebook :

https://www.facebook.com/ERBDRVILLE

Daniel Durand, pasteur

Église réformée baptiste de Drummondville

A lire également